Ce qui n'a pas de prix : beauté, laideur et politique / Annie Le Brun

Livre

Le Brun, Annie (1942-....). Auteur

Edité par Stock. Paris - 2018

L'essayiste analyse les relations que l'art contemporain, tourné vers la marchandisation, entretient avec les milieux financiers. Elle met au jour un système néfaste qui fait de la beauté et de la laideur des enjeux politiques. ©Electre 2019

Autres documents dans la collection «Les essais»

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Les arcs-en-ciel du noir : Victor Hugo / Annie Le Brun | Le Brun, Annie (1942-....). Auteur

Les arcs-en-ciel du noir : Victor Hugo / Anni...

Livre | Le Brun, Annie (1942-....). Auteur | impr. 2012

De l'inanité de la littérature / Annie Le Brun | Le Brun, Annie (1942-....). Auteur

De l'inanité de la littérature / Annie Le Bru...

Livre | Le Brun, Annie (1942-....). Auteur | 1994

Vingt mille lieues sous les mots : Raymond Roussel / Annie Le Brun | Le Brun, Annie (1942-....)

Vingt mille lieues sous les mots : Raymond Ro...

Livre | Le Brun, Annie (1942-....) | 1994

Les mots font l'amour (citations surréalistes) / Annie Le Brun | Le Brun, Annie (1942-....)

Les mots font l'amour (citations surréalistes...

Livre | Le Brun, Annie (1942-....) | 1970

Les châteaux de la subversion / Annie Le Brun | Le Brun, Annie (1942-....). Auteur

Les châteaux de la subversion / Annie Le Brun...

Livre | Le Brun, Annie (1942-....). Auteur | 1982

Sur le champ : avis au lecteur de Radovan Ivsic / Annie Le Brun | Le Brun, Annie (1942-....)

Sur le champ : avis au lecteur de Radovan Ivs...

Livre | Le Brun, Annie (1942-....) | 1967

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • La suite de "Ce qui n'a pas de prix" 5/5

    "Jusqu'à quand consentirons-nous à ne pas voir combien la violence de l'argent travaille à liquider notre nuit sensible, pour nous faire oublier l'essentiel, la quête éperdue de ce qui n'a pas de prix ?" Annie Le Brun

    par Nathalie BARBASTE-MARRO Le 06 mai 2019 à 10:24